Bokobsa : La Légende

200 ans de
Savoir Faire

1815 RUSSIE

Yaakov BOKOBSA distille des fruits et produit de “l’Eau-de-Vie”

1816

À la recherche d’un climat plus clément il décide de voyager vers le sud.
Il quitte la Russie avec son seul bien : sa “distillerie mobile”.

1819 TUNISIE

Yaakov termine son périple en Tunisie où le climat est parfait pour sa santé.

1820

Naissance de la BOUKHA BOKOBSA.

1820 à 1860

Yaakov enseigne à ses deux fils : Léon et Chalom comment produire “l’Eau-de-Vie” à base de figues et leur transmet son “Savoir-Faire”.

1870

abraham

Abraham BOKOBSA, fils de Chalom fait de la distillation de la figue une industrie et invente un nouveau procédé de distillation avec des méthodes plus modernes. La Boukha BOKOBSA devient une boisson transparente et pure.

1880

Il s’établit à La Soukra et construit la première usine de la famille dans le Domaine d’Arkuosal.
La Boukha BOKOBSA devient la boisson nationale de Tunisie : UNE LÉGENDE EST NÉE.

D’où vient le mot Boukha ?

Il existe plusieurs histoires pour expliquer l’origine du mot “Boukha”, la plus répandue est celle qui explique que le mot “Boukha” signifie vapeur d’alcool en dialecte judéo-arabe.

L’explication est beaucoup plus simple. Quand Yaakov termina de produire son “Eau-de-Vie” à base de figues, il l’appela tout naturellement Vodka.

En lettres cyrillique Russe, voici comment s’écrit le mot Vodka : водка.

Les Tunisiens ne pouvant pas lire le Russe, le nom fut vite prononcé BOUKA puis BOUKHA.

Un goût unique

La Boukha est une “l’Eau-de-Vie”.

L’Eau-de-Vie ou “Aqua Vita” a été élaborée au Moyen Age par des alchimistes qui tentaient de créer un élixir de longue vie. On lui a longtemps attribué des vertus médicinales, avec une certaine raison car le degré alcoolique de la plupart des eaux-de-vie en faisait d’excellents antiseptiques.

L’Eau de Vie est une boisson alcoolisée obtenue par la fermentation et la distillation de fruits.

De nombreux pays ont une “l’Eau-de-Vie” typique : le Schnaps en Allemagne, La Tequila au Mexique, la Vodka en Russie et la Boukha en Tunisie.